Propane:
tous les avantages en un coup d’œil

Le propane et le biopropane joueront un rôle clé dans cette transition énergétique. Mais quels sont exactement les atouts de ces deux sources d’énergie ?

Moins de CO2

En 2017, le mazout de chauffage représentait un quart de la consommation d’énergie des ménages flamands, mais il était responsable de pas moins de 42% des émissions. L’explication ne réside pas seulement dans la valeur d’émission de CO2 nettement plus élevée du fioul par rapport au propane et au gaz naturel. Les chaudières à mazout utilisées par les ménages sont aussi relativement obsolètes et inefficaces. En moyenne, le remplacement d’une chaudière à mazout par une chaudière à gaz propane entraîne une amélioration de 39% de l’empreinte carbone lors de l’utilisation du propane et jusqu’à 77% lors de l’utilisation du biopropane.

Ancienne installation Nouvelle installation Reduction de l’empreinte CO2 Nouvelle installation Reduction de l’empreinte CO2
Chaudière au mazout la plus efficace Chaudière Neuve au Gaz (bio)propane, utilisation du propane 22% Chaudière Neuve au Gaz (bio)propane, utilisation du biopropane 71%
Chaudière au mazout moyenne 39% 77%
Chaudière au mazout la moins efficace 55% 83%

Meilleure qualité de l’air

Les émissions de particules et d’oxydes de soufre sont négligeables lors de l’utilisation du (bio)propane. Cela en fait une meilleure alternative au fioul que les chaudières à biomasse qui fonctionnent avec des bûches, des granulés ou des copeaux de bois. Car celles-ci ont le principal inconvénient de libérer de nombreuses substances nocives lors de la combustion du bois. Lors du remplacement d’une chaudière fioul, il est donc plus intéressant au regard de la qualité de l’air d’opter pour le (bio)propane que pour la biomasse.

Réduction relative des émissions de polluants atmosphériques lors de l’utilisation du (bio)propane, basée sur l’efficacité moyenne des installations actuellement utilisées :

Charbon Mazout Biomasse (grumes) Biomasse (granulés de bois)
NOx 84% 9% 37% 37%
SOx 100% 100% 100% 100%
PM2.5 99,9% 87% 99,8% 99,6%
PM10 99,9% 87% 99,9% 99,6%

Bon marché

Le coût est l’un des facteurs les plus importants à considérer lors du choix d’un système de chauffage. De plus, l’achat de systèmes de chauffage durables est souvent subventionné par le gouvernement sur la base de primes. Le choix de systèmes de chauffage durables qui sont également rentables est donc non seulement bon pour le portefeuille du consommateur, mais aussi pour les dépenses de subventions gouvernementales. Les chaudières à condensation fonctionnant au (bio)propane sont une solution économique qui peut faciliter la transition du fioul vers des systèmes de chauffage plus durables. Une étude comparative des coûts pour le marché belge montre que le chauffage au biopropane est l’option la plus économiquement viable de toutes les technologies de chauffage à faible émission de carbone, quelle que soit la demande énergétique de l’habitation.

En raison des faibles coûts d’achat initiaux, les chaudières au (bio)propane sont financièrement accessibles pour la plupart des familles belges, également pour celles ayant un budget limité. Ce dernier point n’est pas négligeable étant donné qu’une famille sur cinq en Belgique vit dans la précarité énergétique. Le risque d’une facture énergétique excessive est nettement plus élevé lorsque les logements sont plus grands et de moindre qualité, comme c’est souvent le cas dans les zones non raccordées au réseau de gaz naturel.

Les pompes à chaleur ou systèmes de chauffage hybrides qui combinent une pompe à chaleur aérothermique avec des panneaux solaires photovoltaïques ne sont pas envisageables pour tous les ménages sans un généreux dispositif de subventions en raison des coûts d’achat initiaux élevés et des exigences de rénovation (travaux d’isolation, remplacement des radiateurs). Les habitations hors réseau chauffées au mazout sont en général plus grandes, plus anciennes et plus mal isolées. Dans ce type de logement, les pompes à chaleur électriques sont souvent une solution de chauffage moins appropriée car elles ne fonctionnent pas de manière optimale dans les bâtiments énergivores, notamment pendant l’hiver.

À l’épreuve du futur

Un rôle clé du biopropane dans la décarbonisation du chauffage hors réseau

Pour rendre plus durable l’approvisionnement énergétique des bâtiments à forte demande énergétique dans les zones hors de portée du réseau de gaz naturel, il est nécessaire d’avoir une solution de niche qui soit disponible et abordable à court terme et qui ait le potentiel d’être climatiquement neutre à moyen terme. Avec le propane et le biopropane, notre secteur détient la solution clé. Dans un premier temps, nous proposons le propane comme alternative accessible et économique au mazout, mais avec des émissions de CO2 et de polluants atmosphériques nettement inférieures. Nous décarboniserons ensuite notre propre approvisionnement énergétique en visant un passage complet du propane au biopropane renouvelable d’ici 2050.

Production européenne de biopropane en 2050

FeBuPro est déterminé à soutenir les différentes autorités publiques en Belgique dans la réalisation de la transition énergétique et l’atteinte des objectifs climatiques et environnementaux. Notre engagement est clair : le secteur belge du propane représenté par FeBuPro ne distribuera que du biopropane 100% renouvelable d’ici 2050 au plus tard.

“Comment le (bio)propane peut-il être le chaînon manquant de la transition énergétique?”

Une étude de Liquid Gas Europe, réalisée par Atlantic Consulting, montre que d’ici 2050, le biopropane et le biogaz automobile pourront répondre à l’ensemble de la demande européenne, estimée entre 8 et 12 millions de tonnes. D’une part, la demande de (bio)propane augmentera encore dans les années à venir en remplacement du fioul. D’autre part, la demande diminuera également en partie vers 2050 car notre système énergétique deviendra plus efficace et l’électrification continuera de faire effet.

Flexible

Le (bio)propane est facile à combiner avec d’autres sources d’énergie durables et renouvelables telles qu’une pompe à chaleur hybride, des panneaux solaires et une chaudière solaire. Cela fait du propane la source d’énergie idéale pour réduire l’empreinte écologique et la facture énergétique. Combinaisons possibles:

  • Avec pompe à chaleur hybride gaz

Une pompe à chaleur hybride associe une pompe à chaleur air/eau à une chaudière gaz à condensation. La pompe à chaleur utilise la chaleur ambiante gratuite et la chaudière à gaz à condensation n’est donc mise en marche que lorsque cela est nécessaire. Grâce à la part de chaleur élevée de la pompe à chaleur, les coûts d’exploitation du système sont très faibles et seul un minimum d’autre énergie est nécessaire. Le gaz propane est un choix économique pour cela.

  • Avec des chauffe-eau solaires et panneaux solaires

Une chaudière solaire assure que la chaleur du soleil chauffe l’eau à usage domestique via des capteurs solaires. Les panneaux solaires convertissent la lumière du soleil en énergie via les cellules solaires. Malheureusement, les panneaux solaires et les chauffe-eau solaires ne garantissent pas un approvisionnement continu en énergie, car il n’y a pas toujours assez de soleil en Belgique. Cela dit, pour être certain d’un approvisionnement constant en énergie, vous pouvez les combiner avec une installation au gaz propane.

En toute sécurité

Le propane et le biopropane sont sans danger. Les règles de sécurité et les règlements sont toujours respectés lors de l’installation. De plus, il n’y a aucun risque de contamination des sols par fuite, car le propane et le biopropane sont gazeux au contact de l’air.

Plus d’informations sur la sécurité et la réglementation..

En bref : tout sur le (bio)propane

 

“Comment le (bio)propane est-il produit et quels en sont les avantages ?”